Figurines Témoins de l'Histoire


Porte-étendard du régiment Orléans Cavalerie, 1730

Figurine "Poste Militaire". Plomb, standard 90 mm. Sculpture: R. Lamb sur un dessin d'E. Lelièpvre, peinture : J.-C. Colrat.
 

Sous l'Ancien Régime, les régiments étaient propriété de leur colonel et portaient leur nom. Outre les régiments royaux, dont le colonel était le roi voire la reine ou le dauphin, les princes du sang avaient eux aussi leurs régiments, et donc le duc d'Orléans était colonel propriétaire d'un régiment de gendarmes (à ne pas confondre avec la maréchaussée), d'un régiment d'infanterie, d'un régiment de dragons et naturellement d'un régiment de cavalerie. L'uniforme du régiment est de drap gris blanc (régiment "français") à couleur distinctive rouge (régiment de prince). L'étendard de soie cramoisi arbore les armes du duc au centre de riches broderies d'or et d'argent. L'officier qui le porte a grade d'enseigne; en campagne, il passe sur l'habit une cuirasse d'acier noirci ornée d'or. Cette figurine de plomb, d'une hauteur totale de 18 cm des sabots du cheval à la pointe de l'étendard, pèse un poids respectable de 1,5 kg !