Cimiers fantastiques du Moyen-Âge :

La Licorne

 

La licorne est un animal fabuleux connu dans de nombreuses cultures. Comme souvent au Moyen Age, son image est empruntée à la fois à la tradition gréco-latine et à la tradition biblique. Monoceros en grec, unicornis en latin, cet animal a une réputation avant tout de témérité et d’invincibilité : il ne tombe pas vivant entre les mains de ses ennemis, on peut le tuer mais non le prendre. Le christianisme en a fait un symbole de force et de pureté, et certains auteurs l'on assimilé à Notre Seigneur Jésus-Christ. En évoquant aussi à son propos l'Immaculée Conception, ils rattachaient la culture biblique aux légendes païennes qui voulaient que la licorne ne puisse être domptée que par une vierge dans le sein de laquelle l’animal vient se blottir. Mais comme toujours en matière de cimier, il faut aussi penser au symbole caché : on prêtait à la corne de cet animal les mêmes vertus viriles que certains attribuent encore de nos jours à la corne du rhinocéros.

Invincibilité, pureté, virilité... quel symbole ont voulu voir les chevaliers qui arborèrent une licorne à leur cimier ?

Le Bâtard d'Orléans portait pour cimier une tête de licorne d'argent, à la crinière et à la corne d'or, avec tortil d'azur et d'or et lambrequins d'azur doublés d'or (armes : d'azur à trois fleurs de lis d’or, au lambel d’argent et à la traverse de sable brochant sur le tout).