Cimiers fantastiques du Moyen-Âge :

Le Cygne

 

Si le cygne n’est pas véritablement un animal fabuleux, il est extrêmement fréquent en cimier. Car son symbolisme est fort riche. Depuis les cygnes tirant le char d’Apollon jusqu’au cygne séduisant Léda, la mythologie s’est référé souvent à ce gracieux volatile. Mais on le trouve aussi en bonne place dans la culture médiévale.

Par sa blancheur et sa grâce, le cygne est emblème de pureté et de lumière... mais il est également le symbole alchimique du mercure, métal désignant la materia prima ou la pierre philosophale. Le cygne est aussi parfois symbole d'hypocrisie car il cache une chair brune sous un plumage blanc !

Quant au cygne noir, c’est la mélancolie ou bien le « soleil noir » présent en alchimie et en occultisme.

Gilles de Rais portait pour cimier une tête de cygne d'argent, dans un vol de même, se prolongeant en lambrequins d'argent doublés de même (armes : d’or à la croix de sable, à la bordure d’azur semée de fleurs de lis d’or). Compte tenu de la dualité de son symbolisme, on peut se demander à quel titre Gilles de Rais avait choisi le cygne pour cimier... d'autant qu'il le remplacera ultérieurement par un dragon !