Cimiers fantastiques du Moyen-Âge :

L' Aigle

 

Dans la mythologie gréco-latine, l'aigle est l'oiseau sacré de Zeus ou Jupiter, le roi des dieux. Par son endurance et la hauteur de son vol dans les cieux, il est le messager qui annonce la volonté de celui-ci partout aux mortels. Il devint l'emblème des empereurs romains et de leurs légions, puis de leurs successeurs dans le Saint Empire romain germanique.

La culture biblique reprend l'image de l'aigle comme symbole du Dieu tout puissant, puis du Christ qui s'est élevé dans les airs après sa résurrection. Il est aussi l'emblème de saint Jean l'évangéliste, selon sa vision décrite dans son Apocalypse. Comme l'aigle est censé regarder le soleil quand il prend son envol, c'est également le symbole de la contemplation et de l'éveil spirituel.

Plutôt présent dans l'héraldique germanique sur les écus, l'aigle, et surtout la tête d'aigle, est néanmoins très fréquent en cimier dans les pays francs.

Tugdual de Kermoysan portait pour cimier une tête d'aigle de gueules becquée d'argent se prolongeant en lambrequins de gueules doublés d'argent (armes : de gueules à sept coquilles d'argent posées 3.3.1).