Armoiries de Pierre de Rochefort

(Principales sources: armorial du héraut Berry, "Nobiliaire et armorial de Bretagne" par P. Potier de Courcy, Chroniques du Père Anselme)


P
ierre de Rochefort, Maréchal de France.

 

Nom : Pierre de RIEUX dit de ROCHEFORT.

: le 3 septembre 1389 à Ancenis.

Mort : en 1439 à Nesles-en-Tardenois.

Titres nobiliaires : seigneur de Rieux, Rochefort-en-Terre, Lorieuc et Largouët (Morbihan), d'Acérac, Derval et Herbignac (Loire-Atlantique), de l'île d'Yeux (Vendée) et autres lieux.

Offices civils et militaires : écuyer du duc de Bretagne (1403), capitaine de Saint-Malo (1415), maréchal de France (1417).

Père : Jean II de Rieux (1342-1417), seigneur d'Acérac, maréchal de France.

Mère : Jeanne de Rochefort († 1423), baronne d'Ancenis et vicomtesse de Donges.

Aïeuls paternels : Jean Ier de Rieux et Isabeau de Clisson.

Aïeuls maternels : Guillaume de Rochefort et Jeanne d'Ancenis.

Épouse : peut-être sans alliance.

Descendance : aucune.

Armoiries : d'azur à dix besants d'or posées 3.3.3.1 (Rieux).

Cimier : une aigle essorante.

Présence au côté de Jeanne d'Arc à : Orléans, Jargeau, Meung, Beaugency, Patay, Reims.

Commentaires : Né à Ancenis le 3 septembre 1389, Pierre est le fils cadet de Jean II de Rieux († 1417) et de Jeanne de Rochefort († 1423), baronne d'Ancenis et vicomtesse de Donges. Jean de Rieux, conformément à son contrat de mariage du 16 février 1374, avait pris le nom de son épouse. Celle-ci était en effet la sœur de Thibaud IV, sire de Rochefort et d'Ancenis, mort en 1372 sans postérité.

Écuyer du duc Jean V de Bretagne en 1403, puis capitaine de Saint-Malo en 1415, Pierre de Rochefort succéda à son père comme maréchal de France, à la démission de celui-ci en raison de ses blessures et de son grand âge le 12 août 1417.

Pierre de Rochefort, retranché dans la Bastille, tenta de reprendre Paris lorsque la capitale fut investie par les Bourguignons en juin 1418. Il est destitué de sa charge de maréchal par Isabeau de Bavière. Il rejoignit le dauphin Charles à Bourges qui le confirma comme maréchal de France. Il fit campagne en Angoumois, puis tenta de rejoindre la Normandie. Mais il est fait prisonnier au Mans et emmené captif en Angleterre. Après avoir acquitté sa rançon, il revint en France, reprit Avranches et Tours, puis contribua à la levée du siège d'Orléans où il combattit en mai 1429.

Le maréchal de Rochefort dirigea la campagne de Normandie en 1435 et investit Dieppe, Fécamp, Harfleur, Graville, Tancarville, Longueville. Il assiste à la prise de Saint-Denis qui précède la libération de Paris en 1436.

En décembre 1436, le connétable de Richemont, accompagné de Pierre de Rochefort, entre dans Compiègne où sévit le capitaine Guillaume de Flavy, personnage bien connu dans l'épopée johannique. Flavy est destitué de sa capitainerie et emprisonné. Richemont transmet la charge à Rostrenen. Mais Flavy, à sa libération, revient prendre par force Compiègne. Après la reconquête du  pays de Caux en 1437, le maréchal de Rochefort repasse par Compiègne pour regagner Paris et il est traîtreusement fait prisonnier par Guillaume de Flavy. Il payera de sa vie l'affront fait à l'irascible capitaine : il mourut de maladie et de privations dans la prison de Nesles-en-Tardenois. Ses restes seront transférés à Notre-Dame de Rieux. Il est demeuré sans postérité.