Armoiries de Guy de Laval

(Principales sources: sceau de 1411, armorial du héraut Berry)

 

Château de Vitré (Ille-et-Vilaine)
photo © J.-C. Colrat


G
uy Comte de Laval
.

 

Nom : Guy XIV de LAVAL.

Naissance : le 28 janvier 1406.

Mort : le 2 septembre 1486 à Châteaubriant.

Titres nobiliaires : seigneur - puis comte en 1429 - de Laval (Mayenne), seigneur de Vitré, Montfort, Saint-Ouen et Comper (Ille-et-Vilaine), La Roche-Bernard (Morbihan), et du Gâvre (Loire-Atlantique).

Offices civils et militaires : gouverneur de Lagny (1430), lieutenant-général du duché de Bretagne (1472)

Père : Jean de Montfort († 1415), dit Guy XIII de Laval.

Mère : Anne de Laval († 1465).

Aïeuls paternels : Raoul de Montfort et Jeanne de Kergolay.

Aïeuls maternels : Guy XI de Laval († 1412) et Jeanne de Laval-Tinténiac († 1437)

Épouses : 1° en 1435 Isabelle de Bretagne († 1444), fille de Jean V, duc de Bretagne, 2° en 1450 Françoise de Dinan († 1500), dame de Châteaubriand, veuve de Gilles de Bretagne.

Descendance : Yolande (1431-1487) ; François comte de Laval (1435-1500), grand maître de France ; Jean de Laval (1437-1476), seigneur de La Roche-Bernard ; Jeanne (1433-1498), épouse de René d'Anjou ; Louise (1441-1480), épouse de Jean de Brosse-Penthièvre.

Armoiries : d'or à la croix de gueules chargée de cinq coquilles d'argent et cantonnée de seize alérions d'azur.

Cimier : un chapeau d'hermine rebrassé de gueules, surmonté d'une tête de lion de gueules lampassé d'or dans un vol d'hermine. Lambrequins d'hermine doublés de gueules.

Présence au côté de Jeanne d'Arc à : Jargeau, Meung, Beaugency, Patay, Reims.

Commentaires : Guy de Laval est en fait un Montfort. Il ne faut pas confondre, d'ailleurs, les Montfort de Bretagne avec les Montfort (seigneurs de Montfort l'Amaury) qui ont donné par alliance les nouveaux ducs de Bretagne. Les premiers portent une croix gringolée dans leurs armes, les seconds un lion à queue fourchue.

Ce compagnon de Jeanne d'Arc est le fils aîné de Jean de Montfort († 1415), seigneur de Kergolay, et de Anne de Laval. Celle-ci était la fille de Jeanne de Laval-Tinténiac, veuve de Du Guesclin, qui avait épousé en secondes noces le gouverneur de Bretagne Guy XI de Laval († 1412). Le dernier héritier mâle du nom, Guy XII, se tua en mars 1413 en tombant dans un puits alors qu'il jouait à la paume dans la grand-rue de Laval ! C'est ainsi que Jean de Montfort releva le prénom, le nom et les armes du chef de famille des Laval et devint Guy XIII de Laval par son contrat de mariage.

Revenons donc à Guy XIV qui épousa en 1435 Isabelle de Bretagne († 1444), fille de Jean V, duc de Bretagne, puis Françoise de Dinan, dame de Châteaubriand. Celle-ci était la fille de Jacques de Dinan, grand bouteiller de France, et la veuve de Gilles de Bretagne.

Avec son frère André, sire de Lohéac, il rejoint le 8 juin 1429, à Selles-en-Berry (Selles-sur-Cher), l'armée royale que réunit Jeanne d'Arc et le duc d'Alençon pour poursuivre la libération du Val de Loire après la levée du siège d'Orléans. Il a laissé, dans une lettre à sa mère, un vivant portrait de Jeanne dont il est devenu un fervent admirateur. Il suivit le souverain à Reims et fut l'un des six pairs laïcs au sacre de Charles VII, remplaçant le comte de Flandre (qui était le duc de Bourgogne). Parmi les faveurs accordées par le roi à cette occasion, la terre de Laval fut érigée en comté et Guy de Laval fut fait gouverneur de Lagny.

En 1439, il négocia la tentative de traité franco-anglais à Gravelines. En 1472, il devint lieutenant-général du duché de Bretagne. Il mourut en septembre 1486.