Armoiries de Jean de Graville

(Principales sources: sceau de 1437, armoriaux des hérauts Berry, Navarre et Charolais)


J
ean Malet de Graville, Grand Maître des Arbalétriers.

 

Nom : Jean V Malet de GRAVILLE.

: vers 1390.

Mort : en 1449.

Titres nobiliaires : seigneur de Graville (Graville-Sainte-Honorine, commune du Havre, Seine-Maritime), de Montaigu (Montaigu-la-Brisette, Manche) et de Marcoussis (Essonne).

Offices civils et militaires : chevalier banneret (1419), conseiller du roi, chambellan, panetier de France (1414), puis grand fauconnier (1415), grand maître des arbalétriers (1425), capitaine de Malesherbes (1427).

Père : Guy Malet, seigneur de Graville (tué à Verneuil en 1424).

Aïeuls paternels : Robert IV Malet, sire de Graville († v. 1395) et Jeanne Bertrand de Bricquebec.

Épouses : 1° Jeanne de Bellingues (veuve de Renaud de Trie), 2° Jacqueline de Montaigu († 1436), veuve de Jean de Craon, fille de Jean de Montaigu, vidame de Laon, seigneur de Marcoussis, grand argentier de Charles VI († 1409) et de Jacqueline de La Grange.

Descendance : du 1er mariage : Marie ; du 2e mariage : Jean VI (d'où Louis, amiral de France), Charles et Louise ; enfant naturel : Jean bâtard de Malet.

Armoiries : de gueules à trois fermaux d'or.

Cimier : un fermail d'or.

Présence au côté de Jeanne à : Orléans, Jargeau, Meung, Beaugency, Patay, Reims, Paris.

Commentaires : Jean V est le fils aîné de Guy Malet, seigneur de Graville, tué à Verneuil en 1424. Il épousa Jeanne de Bellingues, puis Jacqueline de Montaigu († 1436), veuve de Jean de Craon.

Jean de Graville fut le dernier défenseur de la Normandie en 1418. Assiégé dans la place du Pont-de-l'Arche, dont il est capitaine depuis le 30 mai 1417, il dut capituler après une héroïque résistance. Chevalier banneret en 1419, conseiller du roi, chambellan, grand fauconnier, puis panetier de France, il devint grand maître des arbalétriers le 1er août 1425. Bien que la piétaille fut tenue pour négligeable par la chevalerie française, cette charge, créée par Saint Louis, était assez considérable.

Après avoir participé à la levée du siège de Montargis où il fut blessé, en 1427, Jean de Graville est fait capitaine de Malesherbes. C'est tout naturellement qu'il fut chargé du commandement général des hommes de traits (archers et arbalétriers) au siège d'Orléans. Sa compagnie personnelle eut un effectif fluctuant, selon les comptes du trésorier des guerres du roi, de 55 à 61 hommes d'armes et de 34 à 45 hommes de traits. Il a combattu à la funeste bataille des harengs. Il fut ensuite au siège de Jargeau. et accompagna le roi à Reims pour le sacre où il fut l'un des "otages de la Sainte Ampoule". Il combattait encore au côté de Jeanne au siège de Paris.

Il servira de 1437 à 1443 sous le connétable de Richemont, toujours comme grand maître des arbalétriers. Il se distinguera particulièrement au siège de Pontoise en 1441.

Son petit-fils, Louis Malet de Graville, sera amiral de France de 1487 à 1508.