Armoiries de Nicole de Giresme

(Principales sources: sceau non daté, armorial du héraut Berry)

 

Forteresse de Yèvre (Loiret)
photo © J.-C. Colrat


N
icolas de Giresme, Chevalier de Rhodes.

 

Nom : Nicole ou Nicolas de GIRESME.

Mort : après 1466.

Offices militaires et religieux : chevalier de l’ordre de Rhodes (ordre militaire et hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem), commandeur de la Croix-en-Brie pour l’Ordre, capitaine pour le roi de Yèvre-le-Châtel, Capitaine de Melun (1430), de Provins (1436), Grand prieur de France de l’ordre de Rhodes (1447).

Descendance : un fils naturel, Regnault de Giresme, légitimé en 1451.

Armoiries : d’argent à la croix recercelée de sable.

Nota : Nicolas de Giresme portaient les armes pleines de sa famille, ainsi que le prouve son sceau conservé à la BnF (Collection Clairambault réf. 53.4035.133) : écu à la croix recercelée, sans aucune brisure. Cet écu est simplement surmonté (hors du champ) d'une croisette pattée indiquant sa position de chevalier de Rhodes. Ce n'est que bien postérieurement que les chevaliers de Malte (successeurs des chevaliers de Rhodes) ajouteront un chef aux armes de l'Ordre. Les héraldistes des XVIIe et XVIIIe ont eu une malencontreuse propension à généraliser ces chefs aux armes des ordres de chevalerie pour les chevaliers des siècles passés.

Présence attestée au côté de Jeanne d'Arc à :  Orléans


Commentaires : Nicole (ou Nicolas) de Giresme, d'une famille originaire du Valois. Chevalier de l'ordre de Rhodes (ordre militaire et hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem), commandeur de la Croix-en-Brie pour l'Ordre, était capitaine pour le roi de Yèvre-le-Châtel resté une enclave française en territoire anglais. Il s'empara de Pithiviers au début de mai 1427. Il se porta au secours d'Orléans dès septembre 1428, et fut blessé le 21 octobre. Il combattit vaillamment à la reprise du fort des Tourelles le 7 mai 1429.

Capitaine de Melun en 1430, puis de Provins en 1436, il devint Grand prieur de France de l'ordre de Rhodes en 1447. Il eut un fils naturel, Regnault de Giresme, légitimé en 1451.