Armoiries de Louis de Culant

(Principales sources: sceau de 1418, armorial du héraut Berry, armorial Le Blancq)


L
ouis de Culant, Amiral de France.

 

Nom : Louis de CULANT (ou Culan).

: en 1375.

Mort : en 1444.

Titres nobiliaires : baron de Châteauneuf en Berry (Châteauneuf-sur-Cher, Cher), seigneur de Culan (Cher) et d'Ainay-le-Vieil (Cher).

Offices civils et militaires  : bailli de Senlis en 1417, amiral de France 1421-1439.

Père : Guichard de Culant († av. 1413), seigneur de Saint-Amand, la Creste et Chaugy.

Mère : Isabeau de Brosse.

Aïeuls paternels : Gaucelin de Culant (1350-ap.1353), seigneur de Saint-Amand.

Aïeuls maternels :  Louis de Brosse (1304-1356), seigneur de Boussac et Sainte-Sévère, et Constance de La Tour d'Auvergne.

Épouse : Jeanne de Châtillon, dame de La Palice.

Descendance : sans.

Armoiries : d'azur semé de molettes d'or, chargé d'un lion d'or armé et lampassé de sable, au lambel de gueules brochant.

Cimier : une tête de lion d'or lampassé de sable, dans un vol d'or. Tortil d'azur et de gueules, avec des lambrequins d'or doublés d'azur.

Présence au côté de Jeanne d'Arc à : Orléans, Jargeau, Meung, Beaugency, Patay, Reims, Paris.

Commentaires : Louis de Culant est le second fils de Guichard de Culant et donc le chef de la branche cadette de cette famille qui descend de celle de Sully.

Bailli de Senlis en 1417, Louis de Culant devint amiral de France en 1421. La charge d'amiral de France était unique : il s'agissait d'une dignité et non d'un grade dans la marine. Mais il possédait des pouvoirs étendus, tant sur la marine de guerre que sur le commerce maritime, de même que le droit de justice sur sa juridiction que constituait l'amirauté. Mais la marine française, qui avait été restaurée sous le règne de Charles V par l'amiral Jean de Vienne après le désastre de Sluis - ou de l'Ecluse - en 1346, fut de nouveau détruite le 29 juin 1417 devant La Hougue. Elle était quasi inopérante et le restera durant une trentaine d'années. C'est donc sur terre que l'amiral de Culant fit carrière.

Ainsi, Louis de Culant fut chargé du commandement en second de l'ost au siège d'Orléans, au côté du maréchal Jean de Brosse, son cousin. Arrivé avec celui-ci dans la ville dès le 25 octobre 1428, Louis de Culant y revint avec deux cents hommes de renfort le 30 janvier 1429. Après la défaite de la " journée des harengs ", il se retira le 18 février, puis revint avec Jeanne le 29 avril. Il a participé ensuite aux batailles de Jargeau, Meung, Beaugency et Patay. Il était l'un des quatre seigneurs chargés de porter la Sainte Ampoule au sacre de Charles VII, avec le maréchal de Boussac (Jean de Brosse), Gilles de Rais et Jean de Graville.

Il sera dépossédé de son office d'amiral en 1437, accusé de concussion, et la charge est alors confiée à André de Laval.