Armoiries de Jacques de Chabannes

(Principales sources: sceau de 1439,
Armorial du héraut Berry)


J
acques de Chabannes, Seigneur de La Palice.

 

Nom : Jacques de CHABANNES.

: vers 1400.

Mort : le 20 octobre 1453 (inhumé en la chapelle du château de La Palice).

Titres nobiliaires : seigneur de La Palice (La Palisse, Allier), Charlus (Charlus-le-Pailloux, Corrèze), Montaigu (Montaigu-le-Blin, Allier)), Châtel-Perron (Allier), Madic (Cantal) et Curton (Gironde).

Offices civils et militaires : chambellan du roi (1425), sénéchal du Bourbonnais (1428), capitaine de Brie-Comte-Robert (1438), sénéchal de Toulouse (1439), conseiller d'Etat (1447), bailli du Cotentin (1449), grand maître d'hôtel de France (1451).

Père : Robert de Chabannes, seigneur de Charlus (tué à Azincourt, 1415).

Mère : Alix de Bort, dame de Pierrefitte.

Aïeux paternels : Hugues de Chabannes et Gaillarde de Madic.

Épouses : 1° Anne de Launay († 1430), 2° Anne de Lavieu dite de Feugerolles († 1474).

Descendance : Geoffroy, de Chabannes, père du maréchal tué à Pavie en 1525 (plus connu sous le nom de M. de La Palisse...)

Armoiries : de gueules au lion d'hermine armé, lampassé et couronné d'or.

Cimier : une tête de cerf au naturel, la ramure pouvant être d'or.

Présence au côté de Jeanne d'Arc à : Orléans, Jargeau, Meung-sur-Loire, Beaugency, Patay, Reims, Paris, Compiègne.

Commentaires : Jacques de Chabannes arriva à Orléans avec le maréchal de Boussac, le 25 octobre 1428. Il se comporta vaillamment et, le 30 décembre, il fut blessé au pied d'un trait d'arbalète et son cheval fut tué sous lui. Il subit la défaite de la "journée des harengs", dut se retirer d'Orléans et revint le 4 mai avec l'armée de renfort. Il participa ensuite à la campagne sur la Loire, à la bataille de Patay, et accompagna le roi à son sacre. On le retrouve encore au côté de Jeanne à Compiègne en mai 1430. Il participera à la reprise de la ville avec Boussac, en octobre suivant. Cette année-là, il reçut le château de La Palice en don de Charles de Bourbon, comte de Clermont.

Jacques de Chabannes poursuivit une brillante carrière militaire. En 1431, il reprend le château de Vincennes. En 1434, il est chargé de la défense de Belleville-sur-Saône. En 1437, il prend part à l'assaut mémorable de Montereau, au côté du roi. Il entre victorieux dans Rouen le 10 octobre 1449. Le 27 juin 1453, il prend Chalais, puis, le 17 juillet, il remporte la bataille de Castillon, avec le maréchal de Lohéac. Aidée par l'artillerie des frères Bureau, 6 000 Français écrasent les 8 000 Anglais de Talbot. Symbole de la bataille : ce dernier est tué par un boulet. La victoire de Castillon marque la fin de la guerre de Cent ans.

Mais Jacques de Chabannes eut à souffrir de l'attitude de son frère cadet, Antoine, comte de Dammartin. En raison de la participation de ce dernier à la révolte d'une partie de la noblesse contre le roi en 1440 (connue sous le nom de "Praguerie"), Jacques de Chabannes fut destitué de toutes ses charges. Mais il reviendra rapidement en grâce, et obtiendra la haute fonction de grand maître d'hôtel de France.

Jacques de Chabannes mourut peu après sa brillante victoire de Castillon, victime de la peste, le 20 octobre 1453. Il fut inhumé aux Cordeliers, à Riom, puis son corps est transporté en 1461 en la chapelle du château de La Palice.