Armoiries de Robert de Baudricourt

(Principales sources: sceau de 1431, armorial du héraut Berry)


R
obert de Baudricourt, Capitaine de Vaucouleurs
.

 

Nom : Robert de BAUDRICOURT.

Mort : entre février et août 1454.

Titres nobiliaires : seigneur de Baudricourt (Vosges), Blaise (Haute-Marne), Buxy (Marne) et Sorcy (Meurthe-et-Moselle).

Offices civils et militaires : capitaine de Vaucouleurs (1415), conseiller et chambellan du roi René d'Anjou, chevalier (entre 1428 et 1430), bailli de Chaumont (1437), gouverneur de Pont-à-Mousson.

Père : Liébaud de Baudricourt († v. 1400).

Mère : Marguerite d'Aunoy, dame de Blaise.

Épouses : 1° Catherine de Chancey, 2° en 1425, Aléarde de Chambley, fille de Ferry seigneur de Chambley.

Descendance : cinq enfants dont Jean, maréchal de France († 1499), marié à Anne de Beaujeu (veuve du maréchal de Culant), et Catherine, mariée à Geoffroy de Saint-Belin.

Armoiries : d'or au lion de sable, couronné, lampassé et armé de gueules.

Cimier : une tête de lion d'or lampassé de gueules, dans un vol de sable, avec un tortil d'or et de sable et des lambrequins d'or doublés de sable.

Présence au côté de Jeanne d'Arc à : Vaucouleurs.

Commentaires : Depuis 1415, Robert de Baudricourt était capitaine de la place de Vaucouleurs, châtellenie du duché de Bar, dont relevait le village de Domrémy. Fils de Liébaud de Baudricourt († v. 1400), chambellan du duc de Bar, et de Marguerite d'Aunay, dame de Blaise, sa seconde épouse, Robert de Baudricourt épousa Catherine de Chancey, puis, en 1425, Aléarde de Chambley qui lui donna cinq enfants dont un fils, Jean, maréchal de France en 1486. La sœur de Robert, Marguerite, compte parmi les aïeux de Henri IV.

Baudricourt reçut la visite de Jeanne qui vint lui faire part de sa " mission " en mai 1428, aux alentours de l'Ascension qui se situait cette année-là le 13 mai. Il la reçut d'abord durement et la renvoya chez ses parents. Mais Jeanne revint à Vaucouleurs en janvier 1429. Après hésitation et une tentative d'exorcisme, après l'avoir fait amener au duc de Lorraine, beau-père de René d'Anjou, duc de Bar, Baudricourt lui donna une escorte pour qu'elle se rende à Chinon, auprès du roi. Cette escorte se composait de deux familiers de Baudricourt, Jean de Metz et Bertrand de Poulengy, des écuyers de ceux-ci, Jean de Hannecourt (peut-être prêté par René d'Anjou) et Julien, de Collet de Vienne, messager du roi envoyé par Charles VII à Vaucouleurs, et de Richard, un archer.

Robert de Baudricourt fut conseiller et chambellan du roi René d'Anjou qui l'a armé chevalier entre 1428 et 1430. Il était le beau-frère de Louis de Beauvau, sénéchal de Provence. Baudricourt était dans l'armée de René d'Anjou lorsque celui-ci fut fait prisonnier à la bataille livrée à Bulgnéville contre le duc de Bourgogne, le 2 juillet 1431. Baudricourt n'ayant été ni fait prisonnier, comme son protecteur, ni tué, comme le célèbre Barbazan, il reçut le malheureux surnom de " fuyard de Bulgnéville ".

C'est en 1437 que Baudricourt devint bailli de Chaumont, certains auteurs lui attribuant ce titre dès 1415. Il fut également gouverneur de Pont-à-Mousson. Il mourut entre février et août 1454. Il est remplacé au bailliage de Chaumont par son gendre Geoffroy de Saint-Bélin qui avait lui-même été l'un des derniers compagnons de Jeanne d'Arc, à Lagny, en 1430 (peut-être l'accompagna-t-il à Compiègne). Quant à son fils Jean, maréchal de France, il épousa Anne de Beaujeu, veuve du maréchal Philippe de Culant qui avait été aussi un compagnon de Jeanne au siège d'Orléans, au côté de son oncle l'amiral Louis de Culant.